Archives du mot-clé genre

Genre, race, classe et la question de l’engagement littéraire dans l’Italie postcoloniale

Barbara De Vivo, littérature et civilisation, ENEC, Université Paris IV.

10 mars 2015 « Genre, race, classe et la question de l’engagement littéraire dans l’Italie postcoloniale ».

Textes supports :

Le care comme point de vue, une perspective critique sur les rapports de domination.

Wassim El Golli, doctorant en sociologie (EHESS / Iris) et Delphine Moreau, doctorante (EHESS / GSPM).

Le mot care, traduit en français généralement par soin, attention, sollicitude, «concernement», est apparu dans le sillage de la deuxième vague du féminisme américain, à partir des travaux de la psychologue Carol Gilligan. La «voix différente» qu’elle développe est alors comprise comme la mise en question d’une éthique dominante qui se définit en termes de justice et d’universalisme, en faveur d’une éthique du care qui réhabilite l’attention portée à autrui et un certain raisonnement moral contextualisé et articulé à l’affect et non pas « émancipé » de lui.

Les théories du care portent sur la manière dont certains prennent soin d’autres et se soucient de leurs besoins, sur la dimension morale de ces tâches et sur le caractère injuste de leur distribution. Elles entendent tout à la fois mettre en lumière et réévaluer toute une série d’activités humaines ignorées, sous-estimées voire méprisées parce que privées, intimes, quotidiennes, banales, sans importance ou encore « sales »: soins aux enfants, aux malades, aux personnes dépendantes, mais aussi ménage, traitement des déchets – toutes activités nécessaires pour rendre notre monde vivable.

Prises en considération, ces activités se révèlent centrales et il apparaît que leur invisibilité, leur « discrétion », est aussi assignée à ceux, et souvent celles, femmes, étrangères, travailleurs des classes pauvres, qui les effectuent.

Cette séance sera plus précisément consacrée à une réflexion sur la force critique de la perspective du care et une discussion sur ses limites : en quoi permet-elle de renouveler tant l’analyse des relations sociales (et notamment la division sociale du travail) que la réflexion sur la justice ? De quelle dimension politique cet intérêt pour le souci et les activités de soin est-il porteur ?

Enregistrement audio de la séance :

Texte support

  • Nakano Glenn, E., 2009, « Le travail forcé : citoyenneté, obligation statutaire et assignation des femmes au care » , in Molinier P., Laugier S., Paperman P., Qu’est-ce que le care ? Souci des autres, sensibilité, responsabilité, Paris, « Petite Bibliothèque Payot », p.113-131.
  • Nakano Glenn, E., 2000, « Creating A Caring Society » , in Contemporary Sociology, Vol. 29, No. 1, « Utopian Visions: Engaged Sociologies for the 21st Century » , Jan., p. 84-94.

Bibliographie

  • Paperman, P., Laugier, S. (dir.), 2005, Le souci des autres. Éthique et politique du care, éditions de l’EHESS, « Raisons Pratiques ».
  • Tronto, J., 2009, Un monde vulnérable, pour une politique du care, Paris, La Découverte.
  • Gilligan, C., 2008, Une voix différente. Pour une éthique du care, 2ème édition, Flammarion.
  • Garrau, M. et Le Goff, A., 2010, Care, justice et dépendance: introduction aux théories du care, Paris, PUF.
  • Glenn, E. N., 2010, Forced to Care: Coercion and Caregiving in America, Harvard University Press.
  • Tronto, J. C., « The “Nanny” Question in Feminism », Hypatia 17:2.

Le genre et les sexualités à l’épreuve de la performativité.

Fanny Gallot, doctorante en histoire (Lyon 2 / Larhra) et ATER (Lyon 1) et Pauline Delage, doctorante en sociologie (EHESS / Iris).

Les mouvements féministes et de libération des années 1970 ont permis de penser le genre, le sexe et les sexualités comme des construits sociaux, mais depuis lors les processus de construction et les liens entre eux ont été l’objet d’intenses débats. En 1990, dans Trouble dans le genre, Judith Butler propose d’utiliser le concept de performativité, issu des travaux de J. L. Austin (Quand dire c’est faire, 1970), pour montrer que c’est grâce à la réitération quotidienne d’actes et de discours que le genre se réaliserait. La diffusion de ce concept est tardive en France mais sa réception a des implications académiques et politiques, dans les façons de penser l’émancipation du genre et des sexualités.

Cette séance propose une analyse de la proposition de Butler en demandant : Comment la performativité peut-elle renforcer notre capacité d’agir ? Des critiques ont mis en avant le fait qu’elle se situait seulement dans le discours, faisant fi des conditions matérielles d’existence. Comment ce concept peut-il articuler l’émancipation individuelle et collective ?

Enregistrement audio de la séance :

Plan

  • Introduction
  1. Sexe, genre et sexualités : quels rapports ?
    1. Le sexe précède le genre
    2. Le genre précède le sexe
  2.  Comment le sexe et le genre se produisent-ils ?
    1. La norme produit les corps
    2. La réiteration des normes et la production du sujet
    3. Le pouvoir agit en tant que discours
    4. La performance et la performativité
  3.  Subversion et capacité d’agir : quelle pensée politique ?
    1. L’« échec constitutif du performatif » ou penser la subversion
    2. Critique de la performativité
  •  Conclusion

Textes supports

Bibliographie

  • Achin, Catherine, et Delphine Naudier. « Trajectoires de femmes “ordinaires” dans les années 1970. » Sociologie 1, no. 1 (2010): 77.
  • Austin, John Langshaw. Quand dire, c’est faire. Traduit par Gilles Lane. Points 235. Paris: Éd. du Seuil, 1991.
  • Butler, Judith, Éric Fassin, et Joan Wallach Scott. « Pour ne pas en finir avec le “genre”…Table ronde ». Sociétés & Représentations 24, no. 2 (2007): 285.
  • Butler, Judith. Ces corps qui comptent: de la matérialité et des limites discursives du sexe. Traduit par Charlotte Nordmann. 1 vol. Paris: Éd. Amsterdam, 2009.
  • Butler, Judith. Défaire le genre. Traduit par Maxime Cervulle. 1 vol. Paris: Éd. Amsterdam, 2006.
  • Butler, Judith. Humain, inhumain: le travail critique des normes entretiens. Traduit par Jérôme Vidal et Christine Vivier. Paris: Éd. Amsterdam, 2005.
  • Butler Judith. Le pouvoir des mots: discours de haine et politique du performatif. Traduit par Charlotte Nordmann. 1 vol. Nouvelle éd. Paris: Éd. Amsterdam, 2008
  • Butler Judith. Trouble dans le genre: pour un féminisme de la subversion. Traduit par Cynthia Kraus. 1 vol. Paris: Éd. la Découverte, 2005.
  • Delphy, Christine. L’ennemi principal, 2: Penser le genre. Nouvelles questions féministes. Paris: Éd. Syllepse, 2001.
  • Denis, Jérome, “Les nouveaux visages de la performativité”, Études de communication n°29, 2006: 7-24.
  • Dorlin, Elsa. Sexe, genre et sexualités: introduction à la théorie féministe. 1 vol. Philosophies. Paris: Presses universitaires de France, 2008.
  •  Dorlin, Elsa, «’Performe ton genre, performe ta race !’. Re-penser l’articulation du sexisme et du racisme à l’ère de la postcolonie », janvier 2007
  •  Duranti, Alessandro, éd. Key terms in language and culture. Malden (Mass.): Blackwell, 2001.
  •  Fausto-Sterling, Anne. Sexing the Body: Gender Politics and the Construction of Sexuality. Basic Books, 2000.
  •  Goffman, Erving. L’ arrangement des sexes. Édité par Claude Zaidman. Traduit par Hervé Maury. Le genre du monde. Paris: La Dispute, 2002.
  •  Kian Azadeh, « Erving Goffman : de la production sociale du genre à l’objectivation sociale des différences biologiques » in Sous les sciences sociales, le genre: relectures critiques, de Max Weber à Bruno Latour. 1 vol. Paris: la Découverte, 2010.
  •  Laqueur, Thomas Walter. La fabrique du sexe: essai sur le corps et le genre en Occident. Traduit par Michel Gautier. NRF essais. Paris: Gallimard, 1992.
  •  Mahmood, Saba. Politique de la piété: le féminisme à l’épreuve du renouveau islamique. Traduit par Nadia Marzouki. 1 vol. Textes à l’appui. Paris: Éd. la Découverte, 2009.
  •  Mahmood, Saba, « Capacité d’agir, performativité et sujet féministe », in Penser à gauche: figures de la pensée critique aujourd’hui. 1 vol. Paris: Éd. Amsterdam, 2011.
  • De Verdalle, Laure et Revillard, Anne. «  »Faire » le genre, la race et la classe ». Terrains & travaux n° 10, no. 1 (mars 1, 2006): 91–102.
  •  Vidal, Jérôme. « À propos du féminisme ». Mouvements 47-48, no. 5 (2006): 229.