Division du travail et hiérarchie.

Philippe Légé, MCF en économie (Université de Picardie).

Pourquoi certains décident tandis que d’autres obéissent ? Cette question peut prendre deux significations distinctes selon l’échelle à laquelle on la pose. Au niveau d’une entreprise, elle revient à s’interroger sur le rôle des directeurs, gérants, surveillants, inspecteurs et contremaîtres dans la mobilisation de la force de travail. Au niveau de la société, elle renvoie à la genèse même de la division de la société en classes. De Smith à Marx en passant par Babbage, l’économie politique classique s’est souvent penchée sur la première question, et parfois même sur la seconde. Au 20ème siècle, la théorie économique dominante les a pourtant exclues de son analyse. A partir d’études de cas et de nouvelles connaissances historiques sur le développement du capitalisme, quelques courants hétérodoxes ont toutefois replacé la division du travail au centre de leur problématique. Ce fut notamment le cas de la Radical Political Economy, dont l’auteur le plus célèbre demanda simplement en 1974 : « Que font les patrons ? ». La discussion de ce texte de Stephen Marglin permettra de mettre en perspective la réflexion des économistes classiques sur la division du travail et de se demander ce que l’on a appris depuis lors sur les rapports entre hiérarchie, division du travail et techniques de production.

Enregistrement audio de la séance :

Texte support

Bibliographie

  • Babbage, C., 1835, On the Economy of Machinery and Manufactures, London.
  • Braverman, H., 1974, Labor and Monopoly Capital, trad. Travail et capitalisme monopoliste, Maspero, 1976.
  • Marx, K., 1963 [1867], Le Capital, Livre I, Gallimard.
  • Smith A., 1776, An Inquiry into the Nature and Causes of the Wealth of Nations, trad. La richesse des nations, Flammarion, 1991.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *